Les Hommes ont mal et sont perdus.

Les Hommes ont mal et sont perdus.

Ce n'est pas parce que je partage les ressentis des femmes, et parfois les miens, que je lutte contre les hommes et que je n'entends pas leurs souffrances et incompréhensions.

Voilà ce que Alain De Min m'a partagé ce matin:

" Et hop, c'est reparti pour un tour. Pas plus tard qu'hier encore, je me faisais insulter de salaud et même de pédophile (là c'était une première) par une écorchée vive, alors que justement hier aussi, j'en parlais avec Karine Maurer , qui suit depuis 20 ans, des femmes ayant subi des agressions et traumatismes divers, liés aux hommes. Même son de cloche d'autres femmes psy avec qui j'ai déjà décortiqué le sujet et qui confirment ce que je vais résumer ici

En bref,

Oui, il y a eu et il y a encore plein de salopards envers les femmes et les enfants des deux sexes. J'ai moi-même été sidéré des chiffres, des cas que j'ai rencontrés et de jusqu'où ça peut aller. Hallucinant! Ben oui, désolé, à l'époque, c'était inconcevable dans mon esprit.

NON ! Nous ne sommes pas tous des salopards ...
 

Moment déclencheur : Pilule contraceptive et "libération" de la femme. Je préfère dire ÉMANCIPATION, qui entrainera aussi une fraction de la gent masculine. Car oui mesdames, il y a des mecs, des hommes qui respectaient déjà les femmes mais avec une autre vision, qui ont évolué et se sont émancipés.

Cependant, depuis que vous mesdames, avez acquis une certaine liberté et autonomie (toute relative puisque c'est en fait un jeu de dupes dans lequel nous sommes tous tombés à pieds joints), vous êtes devenues pour beaucoup hélas, revanchardes, castratrices, dominantes.

Et ça s'est accentué avec le temps, mettant tous les hommes dans le même sac...ou presque, mais c'est là que vient la nuance qu'on retrouvera chez certaines femmes ?

Combien de fois ne lit-on ou n'entendons-nous pas, tous des salopards, tous les mêmes, tous des infidèles, tous des ceci, tous comme cela, tous ... jamais de beaucoup, pas mal de, la plupart,... non TOUS !
 

CONCLUSION :

Cette frange d'hommes émancipés ou en bonne voie de l'être, ne sait plus comment agir face cette horde de femmes de blessées à écorchées vives. Nous sommes tout simplement au beau milieu d'un terrain miné. Résultat, nous n'osons plus bouger.


MORALITÉ :

Il y a encore beaucoup de travail à faire pour pouvoir communiquer et retrouver la possibilité de relations épanouissantes. Mesdames, la balle est principalement dans votre camp. Guérissez, pansez vos plaies afin de pouvoir admettre qu'il ya des hommes qui ont évolué aussi dans le respect de la femme et la volonté de relations épanouissantes.

Déminez le terrain, ouvrez un passage et on pourra enfin revivre sur d'autres bases. Et si , dans cette éventualité, un homme se montre maladroit par moment, ne le laissez pas dans le vide, ne le poussez pas à la "faute", ne lui envoyez pas directement une mine anti personnel...communiquez avec lui. Vous pouvez être très douées pour cela.

Nos Hommes s'ouvrent eux aussi, osons voir l'ouverture qui se crée plutôt que de tous les enfermer dans l'égrégore du patriarcat. Osons créer ensemble cet EQUILIARCAT .